Artistes alpha

Al Andaluz Project (1) Al Foul (1) Alice Cooper (1) Alice In Chains (1) Amesha Spenta (1) Anathema (1) Aratta Rebirth (1) Artús (1) Atrox (1) Baïkonour (1) Barbara Dane (1) Birtha (1) Black Flower (1) Bloodrock (1) Bob Seger (1) Briqueville (1) Broken Note (1) Carla Bley (1) Cee Cee James (1) Circle (1) Cocanah (1) Dafné Kritharas (1) Djal (1) Eden Rose (1) Endless Boogie (2) Esbjörn Svensson Trio (1) Fantômas (1) Faun (1) First Aid Kit (1) Flook (2) Freak Guitar (1) Free (1) Funk Factory (1) Gold (1) Gov't Mule (1) Harmonium (1) Hypnos 69 (1) Irfan (1) Jambinai (1) Jedbalak (1) Juana Molina (1) Kadda Cherif Hadria (1) Kila (1) Killing Joke (1) Kravetz (1) Kvelertak (2) L'Enfance rouge (1) L'Ham de Foc (1) Laboratorium Pieśni (2) Landberk (1) Lazarus (1) Liquid Sound Company (1) Lokomotive Kreuzberg (1) Magnus Öström (1) Marta Ren & The Groovelvets (1) Melvins (1) Mierlița (1) Mimetic (1) minimal Bogart (1) Ministry (1) Mohama Saz (1) Mr. Bungle (1) Newen Afrobeat (1) No One Is Innocent (1) One Shot (1) Orange Blossom (1) Ozric Tentacles (1) Page (1) Plant (1) Pryapisme (1) Qntal (1) Rainer (1) Rory Gallagher (1) Rufus Cappadocia (1) Sabir (1) Sarakina (1) Sheikh Ahmad Al-Tûni (1) Sin (1) Stabbing Westward (1) Stellamara (1) Steve Swallow (1) Stone The Crows (1) Tal Wilkenfeld (1) Tamikrest (1) Taste (1) The Day After The Sabbath (1) The J. Geils Band (1) The Jim Jones Revue (1) The Turbans (1) The Young Gods (1) Thee Michelle Gun Elephant (1) Tigran Hamasyan (3) Topette!! (1) Trunks (1) Vuneny (1) Wardruna (1) Wynton Marsalis (1) Xanerge (1) Youn Sun Nah (1) Zakarrias (1) Zmiya (1)

Auteurs alpha

Andrevon (1) Atkinson (1) Banks (1) Bellamy (1) Belotti (1) Brunner (1) Butler (2) Damasio (2) Delmeulle (2) Dufour (1) Egan (2) Ertzscheid (1) Flynn (1) Fry (1) Gentle (1) Hawkins (1) Jaworski (2) Kay (1) Liu (3) McIntyre (1) Montero (1) Moorcock (1) Morrow (1) O'Donnell (1) Priest (2) Roosevelt (1) Sheffield (1) Sinisalo (2) Strougatski (1) Tchaikovsky (1) Vonarburg (2) Watts (1) Wilson (4)

dimanche 29 janvier 2012

Fantômas

Fantômas : The Director's Cut
(2001 - Ipecac)


Deuxième album du groupe américain initié par l'inépuisable Mike Patton, (1) The Director's Cut poursuit la série d'albums conceptuels démarrée en 1999. (2) Fantômas propose cette fois des interprétations de musiques de films plus ou moins proches des compositions originales mais portant indubitablement la patte et les tics musicaux de son leader.
Généralement étiqueté metal, Fantômas, même s'il en utilise souvent les sonorités, s'en démarque de bien des manières, tant par des influences musicales diverses que par sa démarche non conventionnelle. Les compositions sont toujours très courtes, (3) accentuant l'effet de désorientation provoqué par un bruitisme quasi omniprésent et le nombre d'idées qui se bousculent tout au long des albums.
Ce classement réducteur est peut-être également dû à la présence de Dave Lombardo (Slayer), Buzz Osborne (The Melvins) et Trevor Dunn (Mr. Bungle), musiciens qui proviennent de groupes évoluant dans ce genre.

Musiciens :
- Mike Patton : chant, samples
- Dave Lombardo : batterie
- Buzz Osborne : guitare
- Trevor Dunn : basse

(1) Ancien chanteur de Faith No More, on lui doit la création de nombreux groupes comme Mr. Bungle ou Tomahawk, pour ne citer que les plus connus.
(2) Fantômas (1999) faisait référence à la bande dessinée et à la science-fiction, Délìrium Còrdia (2004) à la chirurgie sans anesthésie (uh...) et Suspended Animation (2005) aux dessins animés.
(3) A l'exception de Délìrium Còrdia qui offre une unique composition de plus d'une heure, les autres albums contiennent entre 16 et 30 titres allant d'environ 4 minutes (pour l'un d'eux) à moins d'une minute (pour la plupart).

samedi 28 janvier 2012

Qntal

Qntal : III - Tristan und Isolde
(2003 - Stars In The Dark)

Créé en 1992 par Michael Popp, Sigrid Hausen et Ernst Horn, (1) le groupe allemand Qntal propose un métissage entre musiques électronique et médiévale.
Ici, la place très importante prise par l'électronique permet difficilement de classer le groupe dans la fusion.
Cependant, Qntal ne se contente pas de plaquer des rythmes et des sonorités actuelles sur des textes médiévaux datant des XII et XIIIe siècles mais s'applique à effacer le temps passé entre les deux époques. Un pari gagné à l'entente du résultat mais qui peine malheureusement à se renouveler malgré les qualités évidentes de toute la production du groupe. La tentative n'en est pas moins louable et des plus agréables à l'oreille.

Musiciens et invités :
- Sigrid Hausen : chant
- Michael Popp : chant, fidel, saz, oud, tar
- Philipp Groth : claviers, guitares, programmation
- Ernst Schwindl : vielle
- Thomas Zöller : cornemuse
- Andreas Seyferth : narrateur sur Maravillosos
- Till-Robin Hennecke : djembe sur Gottinne Minne
- Klaus-Dietrich Groth : chant sur Ecce Gratum

(1) Les deux premiers faisant également partie d'Estampie et d'Al Andaluz Project, le troisième ayant quitté Qntal en 1999 pour se consacrer à son autre projet, Deine Lakaien, et étant remplacé par Philipp Groth.

vendredi 27 janvier 2012

Bloodrock


Bloodrock : 3
(1971 - One Way Records)


Issu d'un première formation appelée The Naturals, le groupe américain Bloodrock est créé en 1970. La même année, ses deux premiers albums sortent, le troisième et à mon sens le meilleur voyant le jour l'année suivante.
Proposant un blues rock entraînant et énergique rappelant bien souvent d'autres groupes comme Uriah Heep ou Deep Purple, (1) 3 enchaîne des titres qui, sans être d'une originalité particulière, offrent de nombreuses ruptures de rythmes, sont bien maîtrisés, gavés de solos inventifs et de mélodies accrocheuses.
Les albums suivants ne parviennent malheureusement pas à maintenir le niveau de ces trois premiers.
Quelques exemples : JessicaWhiskey VengeanceYou Gotta RollA Certain Kind (2).

Musiciens :
- Lee Pickens : guitare
- Nick Taylor : guitare
- Ed Grundy : basse
- Stevie Hill : chant, clavier
- Rick Cobb : batterie

(1) Comparaison principalement due, je pense, au jeu et à la sonorité du clavier.
(2) Il s'agit d'une reprise (jolie !) du titre de Soft Machine, une preuve de plus du bon goût du groupe, s'il en fallait une...

mercredi 18 janvier 2012

Al Andaluz Project

Al Andaluz Project : Deus Et Diabolus
(2007 - Galileo MC)

Né de la rencontre des groupes Estampie (Allemagne) et L'Ham De Foc (Espagne), (1) Al Andaluz Project se consacre à l'interprétation de musiques médiévales où se mêlent harmonieusement cultures juive, chrétienne et musulmane. Si la majorité des compositions proviennent du VIIe siècle, quelques unes sont actuelles et accentuent la diversité de l'album sans en perturber l'unité.
Servi par des musiciens tous plus talentueux les uns que les autres, ce Deus Et Diabolus est un exemple de plus des merveilles dont est capable le genre humain lorsqu'il prétend additionner ses connaissances et ses différences plutôt que  de les pointer d'un doigt inquisiteur.
Tout aussi varié, riche et brillamment exécuté, Al Maraya, le second album du groupe, sort trois ans plus tard, sans démentir la qualité de l'ensemble. 

Musiciens :
- Sigrid Hausen : chant, flûtes
- Mara Aranda : chant
- Iman Al Kandoussi : chant
- Michael Popp : oud, saz, fidel
- Ernst Schwindl : Vielle à roue, nyckelharpa
- Efren López : oud, saz, rabab, vielle à roue
- Aziz Samsaoui : quanun
- Sascha Gotowtschikow : percussions
- Diego López : percussions

(1) Mais les ramifications sont bien plus nombreuses au vu du nombre de disques enregistrés par chacun des musiciens au sein de diverses formations du même genre ou non.

dimanche 8 janvier 2012

Kvelertak

Kvelertak : Kvelertak
(2010 - Indie Recordings)

Premier album de ce groupe Norvégien qui chante dans sa langue maternelle, Kvelertak est de ceux qui se révèlent contenir bien plus qu'on ne s'y attendait en le posant sur la platine. Les musiciens semblent avoir tout assimilé du rock, du punk, du black-metal et du hard-rock, utilisant tous ces styles avec brio pour nous offrir onze titres ciselés à l'énergie imparable, riches en mélodies et en ruptures de rythmes, chaque morceau recelant plus d'idées que bon nombre de disques du même style.
Guitares saturées, voix hurlantes, rythmiques plombées et basses ronflantes... on ressort de l'écoute un peu égaré et ravi, le premier geste étant de récidiver pour vérifier que la chose était bien réelle. Elle l'est. Et, quinze écoutes plus tard, elle l'est toujours.
Un album brillant dont la plus grosse difficulté est d'en sortir.
Quelques exemples : UlvetidOffernattNekroskopUtrydd dei Svake.

Musiciens et invités :
- Erlend Hjelvik : chant
- Vidar Landa : guitare
- Bjarte Lund Rolland : guitare
- Maciek Ofstad : guitare
- Marvin Nygaard : basse
- Kjetil Gjermundrød : batterie
- Ryan McKenney, Ivar Nikolaisen, Andreas Tylden, Hoest : chant