Artistes alpha

Al Andaluz Project (1) Al Foul (1) Alice Cooper (1) Alice In Chains (1) Amesha Spenta (1) Anathema (1) Aratta Rebirth (1) Artús (1) Atrox (1) Baïkonour (1) Barbara Dane (1) Birtha (1) Black Flower (1) Bloodrock (1) Bob Seger (1) Briqueville (1) Broken Note (1) Carla Bley (1) Cee Cee James (1) Circle (1) Cocanah (1) Dafné Kritharas (1) Djal (1) Eden Rose (1) Endless Boogie (2) Esbjörn Svensson Trio (1) Fantômas (1) Faun (1) First Aid Kit (1) Flook (2) Freak Guitar (1) Free (1) Funk Factory (1) Gold (1) Gov't Mule (1) Harmonium (1) Hypnos 69 (1) Irfan (1) Jambinai (1) Jedbalak (1) Juana Molina (1) Kadda Cherif Hadria (1) Kila (1) Killing Joke (1) Kravetz (1) Kvelertak (2) L'Enfance rouge (1) L'Ham de Foc (1) Laboratorium Pieśni (2) Landberk (1) Lazarus (1) Liquid Sound Company (1) Lokomotive Kreuzberg (1) Magnus Öström (1) Marta Ren & The Groovelvets (1) Melvins (1) Mierlița (1) Mimetic (1) minimal Bogart (1) Ministry (1) Mohama Saz (1) Mr. Bungle (1) Newen Afrobeat (1) No One Is Innocent (1) One Shot (1) Orange Blossom (1) Ozric Tentacles (1) Page (1) Plant (1) Pryapisme (1) Qntal (1) Rainer (1) Rory Gallagher (1) Rufus Cappadocia (1) Sabir (1) Sarakina (1) Sheikh Ahmad Al-Tûni (1) Sin (1) Stabbing Westward (1) Stellamara (1) Steve Swallow (1) Stone The Crows (1) Tal Wilkenfeld (1) Tamikrest (1) Taste (1) The Day After The Sabbath (1) The J. Geils Band (1) The Jim Jones Revue (1) The Turbans (1) The Young Gods (1) Thee Michelle Gun Elephant (1) Tigran Hamasyan (3) Topette!! (1) Trunks (1) Vuneny (1) Wardruna (1) Wynton Marsalis (1) Xanerge (1) Youn Sun Nah (1) Zakarrias (1) Zmiya (1)

Auteurs alpha

Andrevon (1) Atkinson (1) Banks (1) Bellamy (1) Belotti (1) Brunner (1) Butler (2) Damasio (2) Delmeulle (2) Dufour (1) Egan (2) Ertzscheid (1) Flynn (1) Fry (1) Gentle (1) Hawkins (1) Jaworski (2) Kay (1) Liu (3) McIntyre (1) Montero (1) Moorcock (1) Morrow (1) O'Donnell (1) Priest (2) Roosevelt (1) Sheffield (1) Sinisalo (2) Strougatski (1) Tchaikovsky (1) Vonarburg (2) Watts (1) Wilson (4)

mercredi 30 janvier 2013

Océanique

Greg Egan : Océanique
éd. Le Livre de Poche, 2012
trad. Sylvie Denis, Francis Lustman, Quarante-Deux (Ellen Herzfeld et Dominique Martel), Pierre K. Rey et Francis Valéry, couv. Tony Hutchings

Un match de football quantique. Et des joueurs vieux de plusieurs millénaires.
Des mathématiques, armes de destruction massive dans une guerre entre univers.
Le premier voyage de l'homme vers les étoiles, en pleine ère transhumaine.
L'amour négocié par le biais de nanomachines.
La foi mise en équation chimique.
La transplantation cérébrale comme moyen d'immortalité...
Océanique, troisième volet de l'intégrale des nouvelles de Greg Egan, réunit treize longs récits et consacre son auteur comme le chef de file d'une science-fiction déterminée à décrypter notre monde et ses enjeux.
Un talent unique salué par le prix Hugo et le John W. Campbell Memorial Award. L'écrivain le plus fascinant de sa génération.
Comme dans les deux recueils précédents, Greg Egan se penche sur l'univers stupéfiant qui nous entoure, tente de le comprendre, s'interroge et, avec les seuls outils concrets qu'il possède, la science et la fiction, soulève le voile d'un futur tout aussi incroyable pour y glisser ses questionnements.
Si je reste souvent distancé par les connaissances scientifiques de l'auteur, ses idées n'en sont pas moins fascinantes et la réflexion qui persiste longtemps après la lecture de ses textes est exaltante.
Cette fois, ce sont les nouvelles « Les Tapis de Wang » et « Océanique » qui gagnent ma préférence, l'une imaginant une diaspora des Terriens devenus transhumains, l'autre « remettant en cause » les origines de la foi, chacune offrant un luxe de richesse et de thèmes divers appelant à être développés davantage. (1)
Ne reste plus qu'à patienter et relire ces trois recueils en attendant la parution du quatrième annoncé par l'éditeur français.

(1) Pour la première, c'est effectivement le cas puisqu'elle fait partie d'un roman non  encore traduit en français : Diaspora.

mardi 29 janvier 2013

Landberk

Landberk : One Man Tell's Another
(1994 - Megarock Records)

Auteur de quatre albums, le groupe suédois assez peu connu Landberk offre un rock progressif très travaillé dans lequel il n'est pas rare de retrouver des influences de  jazz.
Si One Man Tell's Another, second album du groupe, est celui que je préfère, (1) l'un de leurs meilleurs morceaux figure néanmoins sur le premier. (2)
La principale particularité du groupe est d'afficher une tristesse omniprésente, tant par des mélodies mélancoliques que par un chant plaintif, l'ensemble dégageant une atmosphère très sombre et rendant l'écoute  assez éprouvante une fois la surprise de la découverte passée. La richesse musicale de Landberk et le talent de chacun de ses membres n'en sont pas moins présents et admirables.
Bien que la musique du groupe évoque parfois King Crimson et Gentle Giant, il n'est en rien un « suiveur » et n'en laisse pas moins une emprunte très personnelle dans le genre.
(Très) beau et (très) triste.
Quelques exemples : Time, Mirror Man, You Are, Rememberence.

Musiciens :
- Patric Helje : chant
- Reine Kiske : guitare
- Stefan Dimle : basse
- Simon Nordberg : claviers
- Jonas Lidholm : batterie

(1) Pour des raisons totalement subjectives, tous les albums, bien qu'inégaux, méritant d'être écoutés : Riktigt Äkta en 1992, Lonely Land en 1992 (reprise du précédent avec des textes chantés en anglais plutôt qu'en suédois) et Indian Summer en 1996, avec, peut-être, une petite baisse d'inspiration sur le dernier album.
(2) Il s'agit de No More White Horses, une reprise du titre du groupe T2, écoutable ici.

lundi 28 janvier 2013

Youn Sun Nah

Youn Sun Nah : Same Girl
(2010 - Act Music)

Youn Sun Nah, originaire de Séoul installée en France depuis 1995, nous offre avec ce dernier album une collection de reprises variées qui, toutes, se trouvent grandies par une voix pure, d'une netteté et d'une précision rares.
Si son premier disque est celui que je préfère, (1) Same Girl donne un très bon aperçu des talents multiples de la chanteuse coréenne, que ce soit par son registre étendu ou sa capacité à passer de la douceur à la puissance. Néanmoins, on peut regretter qu'elle ne se lance pas dans des styles plus atypiques. (2) En outre, il semble que la dame acquière sa pleine mesure sur scène.
Same Girl reste tout de même un album varié et de très bonne tenue qui permettra à chacun une première approche, pour ceux capables de se passer de la joie qu'éprouve sans doute possible l'artiste à exercer son art sur scène.

Musiciens et invité :
- Youn Sun Nah : voix, kalimba, music box, kazoo
- Ulf Wakenius : guitares
- Lars Danielsson : basse acoustique, violoncelle
- Xavier Desandre-Navarre : percussions
- Roland Brival : narration (La Chanson d'Hélène)

(1) Reflet (2001), avec, entre autres, une reprise des plus dynamisantes de The Jody Grind.