Artistes alpha

Al Andaluz Project (1) Al Foul (1) Alice Cooper (1) Alice In Chains (1) Amesha Spenta (1) Anathema (1) Aratta Rebirth (1) Artús (1) Atrox (1) Baïkonour (1) Barbara Dane (1) Birtha (1) Black Flower (1) Bloodrock (1) Bob Seger (1) Briqueville (1) Broken Note (1) Carla Bley (1) Cee Cee James (1) Circle (1) Cocanah (1) Dafné Kritharas (1) Djal (1) Eden Rose (1) Endless Boogie (2) Esbjörn Svensson Trio (1) Fantômas (1) Faun (1) First Aid Kit (1) Flook (2) Freak Guitar (1) Free (1) Funk Factory (1) Gold (1) Gov't Mule (1) Harmonium (1) Hypnos 69 (1) Irfan (1) Jambinai (1) Jedbalak (1) Juana Molina (1) Kadda Cherif Hadria (1) Kila (1) Killing Joke (1) Kravetz (1) Kvelertak (2) L'Enfance rouge (1) L'Ham de Foc (1) Laboratorium Pieśni (2) Landberk (1) Lazarus (1) Liquid Sound Company (1) Lokomotive Kreuzberg (1) Magnus Öström (1) Marta Ren & The Groovelvets (1) Melvins (1) Mierlița (1) Mimetic (1) minimal Bogart (1) Ministry (1) Mohama Saz (1) Mr. Bungle (1) Newen Afrobeat (1) No One Is Innocent (1) One Shot (1) Orange Blossom (1) Ozric Tentacles (1) Page (1) Plant (1) Pryapisme (1) Qntal (1) Rainer (1) Rory Gallagher (1) Rufus Cappadocia (1) Sabir (1) Sarakina (1) Sheikh Ahmad Al-Tûni (1) Sin (1) Stabbing Westward (1) Stellamara (1) Steve Swallow (1) Stone The Crows (1) Tal Wilkenfeld (1) Tamikrest (1) Taste (1) The Day After The Sabbath (1) The J. Geils Band (1) The Jim Jones Revue (1) The Turbans (1) The Young Gods (1) Thee Michelle Gun Elephant (1) Tigran Hamasyan (3) Topette!! (1) Trunks (1) Vuneny (1) Wardruna (1) Wynton Marsalis (1) Xanerge (1) Youn Sun Nah (1) Zakarrias (1) Zmiya (1)

Auteurs alpha

Andrevon (1) Atkinson (1) Banks (1) Bellamy (1) Belotti (1) Brunner (1) Butler (2) Damasio (2) Delmeulle (2) Dufour (1) Egan (2) Ertzscheid (1) Flynn (1) Fry (1) Gentle (1) Hawkins (1) Jaworski (2) Kay (1) Liu (3) McIntyre (1) Montero (1) Moorcock (1) Morrow (1) O'Donnell (1) Priest (2) Roosevelt (1) Sheffield (1) Sinisalo (2) Strougatski (1) Tchaikovsky (1) Vonarburg (2) Watts (1) Wilson (4)

vendredi 21 août 2015

The J. Geils Band

The J. Geils Band : The J. Geils Band
(1970 - Atlantic)

Après un début sous forme de trio acoustique (1) au milieu des années 60 puis un rapide recrutement, le groupe américain The J. Geils Band sort un premier album portant son nom et proposant un blues-rock énergique et d'excellente tenue qui peut rappeler bon nombre d'autres formations du même type, The Rolling Stones (2) en tête.
Si le groupe ne révolutionne pas le genre, son énergie et ses idées le placent d'emblée aux côtés des meilleurs. En outre, il s'offre le luxe de mettre l'harmonica au cœur de sa musique : véritable phénomène, Richard Salwitz éblouit, aussi bien lorsqu'il s'occupe de la rythmique que lorsqu'il part dans de grandes envolées solistes. Son omniprésence, loin de lasser, insuffle une couleur et une dynamique uniques et bienvenues à l'ensemble.
Sans que cela en fasse un groupe de reprises, ce premier album propose une moitié de titres composés par d'illustres prédécesseurs, (3) une démarche qui les rapproche également beaucoup des Rolling Stones.
Par la suite, la musique du J. Geils Band délaissera le blues et évoluera peu à peu vers une new wave énergique, n'accédant malheureusement plus, à mon sens, aux sommets atteints lors de ces deux premiers disques.
Quelques exemples : Ice Breaker (For The Big "M"), Hard Drivin' Man, On Borrowed Time, Pack Fair And Square.

Musiciens :
- Peter Wolf : chant
John Geils : guitare
Seth Justman : piano, claviers
Danny Klein : basse
- Magic Dick (Richard Salwitz) : harmonica
- Stephen Badd : batterie, chant

(1) John Geils, Danny Klein et Richard Salwitz sont les fondateurs du groupe.
(2) Dans la musique, bien sûr, mais aussi le chant et le bagout de Peter Wolf qui, parfois, présentent des similitudes évidentes avec ceux de Mick Jagger.
(3) John Lee Hooker (5), Otis Rush, Al Perkins et Dave Clark (6),  Robert Rogers et Smokey Robinson (7), Big Walter Price (10) ainsi qu'Albert Collins (11), auxquels s'ajoute Juke Joint Jimmy (3) qui signe également deux des meilleurs titres de l'album suivant (The Morning After, en 1971, principalement composé par Peter Wolf et Seth Justman mais proposant également des reprises) et participe à l'écriture et aux arrangements de plusieurs albums du groupe.